SHEN HAO 4×5

Photographier à la chambre, c’est faire l’éloge de la lenteur ; c’est prendre le temps de son cadrage, de ses réglages ; c’est accepter une chorégraphie millimétrée autour de l’appareil ; c’est attendre le moment opportun pour déclencher.

Photographier à la chambre, c’est accepter une autre philosophie de la prise de vue ; c’est renoncer à la rapidité de l’instantané ; c’est prendre le contrepied de l’accumulation ; c’est assumer une forme de lenteur !

Photographier à la chambre, c’est le temps de la contemplation, de la réflexion ; c’est selon le concept d’Ansel Adams prévisualiser son image afin de la construire d’abord mentalement.

Après avoir erré d’un modèle à l’autre, je me suis arrêté sur une folding, ces chambres pliantes qui tiennent facilement dans un sac et qu’on peut transporter sans courber le dos. Ces petites chambres sont très faciles à mettre en oeuvre, globalement assez précises, très fiables et leur fabrication en bois les rend surtout très agréables au toucher.

Le format 4×5 permet d’entrée dans le grand format et les plans films autorisent les premiers tirages par contact. C’est cette option que j’ai choisie pour mes tirages au palladium.